UA-72474343-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 4

  • Je l'ai eu !

    2 ny 0.jpgpour Jack...
    pour les petits airs de
    Willy The Cat,
    en espérant que ce dernier  retrouvera vite
    son foyer où il manque terriblement.
    .

     

     « La liberté n'est qu'un vain fantôme, quand une classe d'hommes peut affamer l'autre impunément. L'égalité n'est qu'un fantôme, quand le riche, par le monopole, exerce le droit de vie et de mort de son semblable. La république n'est qu'un vain fantôme, quand la contre-révolution s'opère de jour en jour par le prix des denrées auquel les trois quarts des citoyens ne peuvent atteindre sans verser des larmes. »

    Prêtre Jacques Roux surnommé "le curé rouge" 1752-1794

  • Les vacances, c'est le pied...

    hérisson kris de log 874.jpg"On ne voit que ce qu'on regarde"
    Maurice Merleau-Ponty

     

     

    et quand on ne regarde pas où on met les pieds...;-)

     

     

    une petite pensée pour le Petit Poucet Rêveur....

  • Au fil de l'eau...

    "canal du midi 786 kris de blog.jpgQuand on s'promène au bord de l'eau,
    Comm' tout est beau...
    Quel renouveau ...
    ...
    Chagrins et peines
    De la semaine,
    Tout est noyé dans le bleu, dans le vert ...
    Un seul dimanche au bord de l'eau,
    Aux trémolos
    Des p'tits oiseaux,
    Suffit pour que tous les jours semblent beaux
    Quand on s'promène au bord de l'eau."


    Julien Duvivier

    Pour Lavikiva,
    je suis certaine que ce paysage t'aurait inspirée...

    Le Canal du Midi, oeuvre de Pierre-Paul Riquet (1609-1680)

  • C'est l'été...

    gambettes .jpg

     

     

    "On dit que j'ai de belles gambettes...
    C'est vrai" !!! ;-)

    Mistinguett

  • Elle court, elle court...

    b 118 x.jpg

    b14 x.jpg

     "Moi ?
    C'est une image que je poursuis,
    rien de plus."

    Gérard de Nerval

     

     

     Pour Zézette avec plein de Biz !!!

     

    bcoqx 1.jpg

     

    Gribouille et des coquelicots de soie (Kenzo)
    souvenirs d'une agréable journée  passée avec
    son Homme,
    Isa et Jean-Jacques....

     

     


    Mais elle est où ?

    Elle est passée par ici.

    Elle a laissé quelques photos et puis elle a couru après le chat pour sauver le moineau, elle a dégusté quelques framboises de son jardin, elle a profité du soleil, elle a souri en regardant Gribouille et Atome jouer, elle a aimé les soirées passées avec ceux qu’elle aime. Elle a déambulé dans le Fort de Bron, attentive, en écoutant l’Odyssée, nouveau spectacle d’André Fornier, elle a apprécié le concert rock d’un petit groupe lyonnais On/off. Elle a envie de bouger, de profiter de la vie, du beau temps. Elle ne tient pas en place. Ce week-end elle va découvrir l’Ile des Embiez, elle viendra certainement en parler. Elle pense à vous mais sa plume est sèche…. Elle lit aussi allongée sur un bain de soleil dans son jardin.

    Elle repassera par là. Bientôt.
     

  • Rencontre d'un emplumé...

    gribouille et atome repas .jpg

    "Rendre l'âme... D'accord, mais à qui ?"

    Coluche

    La maison est agréable !

    Le canapé est très confortable, la nourriture est atome et corbeau 3.jpgbonne. J'ai bien choisi !

    Les humains sont sympas, du coup, je ronronne souvent.

    J'ai fait la connaissance du maître des lieux : Gribouille. Il avait peur de moi au début, maintenant il me cherche et nous jouons ensemble !

    Hier j'ai découvert une bestiole étrange !

    C'est décidé, je reste ! Ne vous inquiétez pas pour moi ! ;-)

  • Tout passe avec le temps…

    0chaton découp .jpg

     "L'avenir nous tourmente,

    le passé nous retient,
    c'est pour ça que le présent nous échappe."

    Gustave Flaubert

     

     

     

    On aimerait que certains sentiments ne palissent pas, que certaines blessures restent vives, que les souvenirs ne s’atténuent pas. Ne pas s’habituer à certains manques, ne pas accepter certaines absences. ne pas trahir ce qui ne sera plus.

    Sans vouloir jouer la masochiste, je pensais tout à l’heure que l’homme avait cela de terrible, cette faculté d'oublier, cette capacité d'abandonner…

    Un peu comme la chatte à qui on prend les chatons pour les noyer et qui revient ronronner sur les genoux du maître/bourreau, l’instant d’après…

    Je comprends bien cette nécessité, il nous faut avancer, recommencer. Ne pas arriver à faire un deuil est pathologique, mais tout de même ….

     

    Voilà c’était la petite pensée du jour…

     

    Bon week-end à vous ! 

  • La famille s'agrandit (bis)

    0Photo 391 decoup .jpg

    0Photo 35 ds pied de table decoup.jpg

     

    0Photo 38 patte tendue découp.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    "Je n’aime pas ceux qui savent, j’aime ceux qui aiment"
    C. Bobin

    Boule de poils pleurait dans la rue....

    Petit chaton est passé dans le jardin...

    Il n'a pas encore de nom mais il ronronne déjà en me regardant taper sur mon clavier...

    Tout est si simple parfois...  ;-)

  • Océan rouge coquelicot

    nancy huston coupée .jpg"Et c'est la fin ?
    Oh ! non. Je vous assure que non.
    Il suffit d'ouvir les yeux :
    partout, autour de vous, cela continue."
    Nancy Huston

     

    J'aime ces longs week-ends chargés. Celui-ci en fut encore un.

     

    Dimanche, je vais faire mon marché, puis avec mon Homme, nous rejoignons N et I à la médiathèque pour une rencontre avec une écrivaine. Certains êtres ont du tact, un charme, quelque chose qui fait la différence, une dignité. Nancy Huston est une de ces femmes... J’ai eu beaucoup de plaisir à la découvrir et à l’écouter. Sa  plume me plaît depuis longtemps, j’ai aimé « les variations Goldberg », « l’Empreinte de l’ange » « Instrument des ténèbres » « Lignes de faille ». Il fut très agréable de lui parler.

     

    Après, nous sommes allés manger un kebab. Un jeune garçon y travaillait avec son père, son grand-père et son oncle. Le jeune a grandi, maintenant il gère presque tout . Il est plaisant de voir son évolution, quelques années lui ont donné du poil au menton et de l’assurance, il est moins tendu, prend le temps de sourire et  fait d’excellents kebabs.

     

    Ensuite JJ nous a invités à prendre un café…. Ce dernier est dans les prémices d’une histoire d’amour. Il est beau (et je ne parle pas que de ces yeux bleus au diapason avec son tee-shirt bleu !) dans l’espoir, l’attente, l’envie. Sa joie et son bonheur débordants…

     

    Ensemble, nous avons cueilli quelques coquelicots place de la République. Non, en fait, il a fallu faire la queue, car ces 240 000 fleurs de soie étaient offertes par Kenzo. I et JJ m’ont donné les leurs.

     

    Après ce bain de foule, nous avons dégusté une délicieuse glace sur les marches du palais de la Bourse avant le retour à la maison. J’ai alors jeté la bande de copines rouges écarlates et parfumées dans un vase sans eau … et j’ai souri en pensant à tous ces bons moments... j'ai aussi eu le plaisir de retrouver JM qui distribuait des tracts pour soutenir les Verts, rue de la Ré…

     

     

    Le lendemain : jardinage. J'ai mis en terre moult plançons de fleurs que G m’a offert.. P est venu nous saluer, il ne parle presque qu’exclusivement de motos… J’ai discuté avec ma voisine dont le ventre s’arrondit (ce qu’elle est belle, elle me donne la nostalgie du temps où…),

     

    Et aujourd’hui, c’était mardi, au boulot !

    Et puis c’était aussi cette catastrophe dont on ne cesse de parler. Un Airbus A330 qui se prend pour le Titanic, on aimerait avoir les pleins pouvoirs et que tout le monde soit heureux, un tant soit peu et puis non, ça ne serait pas humain, peut-être…

  • Une journée à la campagne, dans l'Ain..

    IMG_9942 xxx.jpg

    La dictature c'est "ferme ta gueule"
    et la démocratie c'est "cause toujours".
    Woody Allen


    Week-end très agréable

    Une proposition sympathique de Cy-real… Les amis de mes amis sont mes amis. Donc les invitations partent de façon pyramidale et on se retrouve à 80 dans une salle des fêtes. Quelques « exigences » : une PAF minimine ; un mets sucré ou salé, une sensibilité « de gauche » mais surtout la volonté de passer une bonne journée en faisant de belles rencontres.

    Challenge réussi !

    Heureuse de retrouver un Cy-real en pleine forme, de faire la connaissance de sa charmante petite femme ainsi que de la plaisante Nadège et sa jolie poupée, et puis d’autres : une Elise pleine de charme, un Philippe rockeur touchant, un Philou, un Laurent, une Mat et une Nathalie organisateurs efficaces. Il fut question d’écologie, de politique, de la vie des abeilles, de bains alternatifs, des prochaines élections, de musique, de recettes de cuisine, des articles de Michel Onfray dans « Siné Hebdo »….

    Nous avons eu un temps magnifique, ce qui nous a permis après le repas de midi (et un succulent gâteau, merci Karine !) de faire une petite marche digestive (là, nous avons pu apprécier le sens de l’orientation de Cy-real… qui se la rejouait souk marocain… ). Arrivés au bord de l’eau, certains ont siroté une petite bière en contemplant l’Ain chargé du « coton » des peupliers, et en regardant les enfants faire trempette.

    Le soir, après la dégustation des spécialités de chacun, les artistes sont montés sur la scène pour nous donner un concert vraiment très agréable, une bonne ambiance. De la musique de qualité. Quel plaisir de reprendre des textes des Ogres de Barback, de Tryo,  Raphaël, Sanseverino, etc…

    Et à 1 h 1/2 du mat, il a fallu rentrer à la maison. Il était possible de planter la tente, mais dimanche était un autre jour consacré à une grasse mat bien méritée puis à la récolte des dernières cerises noires et à la confection de clafoutis.

    Et puis voilà, c’est fini, et aujourd’hui c’était lundi ! ;-(

  • Viens à la maison, y'a les oiseaux qui chantent...

    entrée maison kris x.jpg
    Devant vous un arbre, une maison, un champ ou quoi que ce soit. Pensez seulement à ceci : voici un petit carré de bleu, de rose, un ovale vert, une raie jaune et peignez exactement comme ils vous apparaissent.

    Claude Monet

     

      

     Tout le contraire de ma maison... 

    Pas d'herbe folle,

    pas de chat jouant avec un lézard,

    pas de chien étalé devant l'entrée,

    la porte fermée, le silence...

    Tout est à sa place, net.

    Tout le contraire de chez moi ! ;-)

  • Je cherche....

    violette 454.JPG"Je cherche l'Or du Temps .."
    André Breton

    Regret... remords... et Patriiiick Bruel !  

    Très bon week-end à vous...

  • Vous !

    amarillis 460.jpg"Les amis sont ceux qui vous forcent au bonheur"

    Denys Gagnon

     

    Petit Poucet Rêveur !!!!

    Ce blog n'existe que par Vous !

    J'avoue être très très émue par tes commentaires...

     

    J'étais justement en train de penser qu'il me fallait parler de Vous tous, de ces rencontres.

    Je préparais un article sur ma soirée d'hier. Ce blog devient le cahier de bord de la ménagère, c'est n'importe quoi ! ;-(

    A-t-il été autre chose une fois ?
    Et pourtant, vous êtes là... et cela fait du bien de vous lire ! 

     

    J'inaugure donc une petite série « à vous que j’aime »…

     

    Hier c’était : retrouver une amie, rencontrer un écrivain, aller à une expo de photos et continuer la soirée avec deux hommes charmants.

     

    L’Amie - ou comment les livres peuvent unir les gens… On discute virtuellement d’un écrivain. On se découvre d’autres points en commun, du coup on tente une rencontre. La soirée est agréable, on veut se revoir. La fois suivante, elle vient avec une pile de bouquins ! Puis elle m’invite au restau… On va voir des expo, photos, peintures. Et chaque fois, elle me touche par sa générosité. Elle parait si proche, l’impression d’avoir vécu les mêmes choses, les mêmes blessures au fond du cœur… Hier, je paie les consommations et elle s’arrête chez le premier fleuriste rue de la Ré pour m’offrir une magnifique amaryllis… Jamais aucun homme ne me l’a fait, comme ça,  je suis très touchée ! Je reprends le métro, accompagnée par cette grande fleur élégante à mes côtés, hyper fière, je l’avoue…

    Isa je t’aime !

     

    L'écrivain, c'était Philippe Besson. Rencontre organisée par la Fnac… Je ne sais pas si je fais bien de les citer parce que la frustration a été grande… Nous avons été trop limités dans le temps. On nous a « arraché » Philippe Besson ! Juste eu le temps de lui dire que j’avais déjà eu un plaisir immense de le rencontrer lors d’une soirée dans notre bibliothèque et qu’il est toujours aussi plaisant de le lire, de le voir, de l’écouter, un jour comme celui-ci, rien que pour cela, « C’est jour de fête ». J’adore cet homme, il a tant de  délicatesse, de tact, un très beau sourire, un charme fou ! (Une petite pensée pour PPR…mais elle était là dans mon petit coeur !)

     

    Les hommes. Le premier estt un artiste : Jérôme Haffner qui faisait une expo. Cet homme photographie magnifiquement le corps des hommes  et les fleurs aussi (enfin pour les fleurs, il fait en fait de tableaux remarquables sur différents supports).  Il est sensible, attachant. Nous avions déjà passé une soirée avec lui et un de ses modèles (pfff !!!) et je crois que j’aime beaucoup ces moments-là !

     

    Le deuxième est J.J., l’ami de mon amie, fidèle, une connivence qui fait rêver. J’apprécie sa façon de me mettre à l’aise, ses rires. J’ai l’impression que l’on peut compter sur lui. Il a un sacré réseau et bosse avec du beau monde. Pourtant il est « normal », dans la proximité, l’attention, l’écoute… Une sensation agréable…

     

    Ben voilà,, et puis après il faut rentrer chez toi, constater que l'on n'a pas manquer à ses enfants qui en ont profité pour jouer à la XBox... redescendre un peu sur terre… prendre un bouquin et aller se coucher.

     

    Que ce week-end vous permette d'être avec ceux que vous aimez !

     Je vous embrasse. ;-)

  • Vie... Vis !

    a 411.jpg

    a 0000 xxx.jpg

    a 0 p82.jpg

    "Il ne faut pas de tout pour faire un monde.
    Il faut du bonheur et rien d'autre."
    Paul Eluard

     

     

     

     

    aa 411.jpgaP4357.jpg

  • Qu'ai-je oublié ?

    cartes postales .jpg"Tout progrès, toute nouvelle observation, toute pensée,
    toute création, semble créer (avec une lumière) une zone d'ombre.

    Toute science crée une nouvelle ignorance.
    Tout conscient, un nouvel inconscient.
    Tout apport nouveau crée un nouveau néant. "
    Henri Michaux

     


    C. et C. devront apprendre à vivre sans leur fils, arriver à prendre de la distance avec leur culpabilité. Difficile tout de même d’admettre qu’à 16 ans on puisse faire ce choix.... Je repense à F. que j’ai longuement écoutée, que j’ai tenue dans mes bras, que j’ai aimée. Le suicide est un abime à fond perdu pour tout le monde.  Il chamboule la vie de ceux qui restent.
    J. doit admettre son nouvel état d'orphelin, comme C, l’a fait il n’y a pas longtemps.
    G.  devra vivre avec la peur que la prochaine fois sera peut-être la bonne, une série d’électrochocs devraient, une fois encore, remettre sur les rails sa maman.
    Il faudra que A, S. et M soient courageux pour épauler les leurs dans leur lutte acharnée contre la maladie.
    G. m'appellera certainement encore un de ces jours, pour pleurer sur son énième chagrin d'amour ! Internet fait un dégât monstrueux dans le coeur des filles et des femmes. Certains hommes prennent un malin plaisir à jouer au copié/collé c’est tellement plus pratique pour les courriers !
    N. aura toujours autant de mal à supporter sa solitude.

    Passons à la famille très proche :
    J. est une curiosité de la nature ! Aucune malformation, en fait. C’est ce que confirment scanner, IRM, test d'effort. Je vais pouvoir dormir sans avoir peur de le perdre à tout moment !
    Le scanner de B. est rassurant, le choc de son crâne dans le pare-brise causé par son accident de voiture ne devrait pas avoir de conséquence. Si ce n'est l'achat dans l'urgence d'une nouvelle voiture, alors qu'il ne sait pas s'il bossera encore le mois prochain dans cette boite qui est en train de couler. C'est la crise.... Et à la maison il y a trois enfants et le crédit qui court pour 15 ans encore.
    Pour moi c’est un peu pareil, la grande restructuration est en cours ! Le premier poste qui « sautera » sera le mien, mais jusque là tout va bien !
    C. devra s'occuper de ses enfants toute seule, puisque son homme a quitté le foyer après la rencontre de la nouvelle femme de sa nouvelle vie  !
    M. doit prendre soin d'elle, il est bien temps...
    Tout comme moi, du reste. Accepter enfin ce tuyau qui doit visiter mon estomac et constater le dégât de cet ulcère qui me rappelle à l'ordre de plus en plus souvent. Et puis me faire faire des lunettes pour pouvoir lire sans trouver mes bras trop courts...
    Mon homme envoyé de l'autre côté de l'Océan Atlantique aura peut-être plaisir à rentrer à la maison après trois semaines de formation aux United States Of America ! Il trouvera une petite femme qui elle, rêvera d'ailleurs, tandis que lui, n'aura qu'une envie (dans l'immédiat) celle d'enfiler ses pantoufles ! Elle voudra sortir et lui désirera rester tranquille. Il leur faudra trouver un terrain d'entente. Elle a un sacré caractère celle-ci, non du caractère! C'est peut-être trop tout de même ! C'est peut-être ce qu'il aime chez elle, même si parfois elle est exaspérante !

    La vie reprendra le dessus pour tous, malgré la crise, les mauvaises nouvelles, les coups durs, les illusions perdues...
    Le printemps viendra pour qui n'aura pas quitté le navire. Il fera beau. Il apportera sa cargaison de bons moments, de joies, de découvertes, de rencontres, de petits ou de grands bonheurs, de rêve, d'émerveillement.
    Suivront l'été, les fraises, les cerises, le temps des barbecues, les abricots bien juteux...
    Viendra la naissance d'un bébé qui enchantera tout le quartier...
    Un jeune homme murmurera des mots d'amour à l’oreille d’une jolie jeune fille ? Il aimera embrasser sa peau toute douce…
    Un amoureux fou passera ses nuits à écrire de belles lettres d’amour.
    Une femme attendra un coup de fil qui n’arrivera jamais.

    Il y aura, aussi, encore, des pertes, des envies, des abandons, des détresses, des souffrances...

    Ainsi va la vie !