UA-72474343-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 4

  • ça ha ra !!!

    2 desert P7334.jpg

    1 o 21.jpg

     

    à Soleil Bleu....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Le désert c’était l’infini mis à la portée des hommes."

    Maxime Chattam 

     

     


    En fait,

    Ça se rêve,

    Ça s’imagine,

     

    Et puis,

    Ça se pourrait,

     

    Alors

    Ça se pense,

    Ça se discute,

     

    Finalement,

    Ça se prépare,

    Ça se précise,

    Ça prend tournure,

    Ça se confirme,

     

    Du coup,

    Ça se fait attendre,

     

    Mais,

    Ça se fera

     

    Et

    Ça sera certainement inoubliable !

     

  • Solaire !

    blog Helios 78.jpgblog helios rit 82.jpg
    "Pères et maîtres, je le demande : qu'est-ce que l'enfer ?
    Je maintiens que c'est la torture d'être incapable d'aimer."

    Dostoïevski

     

     

     

    On cherche dans les petites annonces, on est effrayé par le prix d’un chien de race, et puis on se dit qu’importe qu’il soit berger allemand comme Jenny ou issu d’un croisement peu probable. Et puis le beau-père me passe un coup de fil, une portée d’adorables poilus est à prendre. Ils ont plus de deux mois ½..
    Nous découvrons donc la mère attentionnée et toute sa progéniture qui court dans tous les sens. La race de la mère est indéfinissable. Et les petits sont de tous les genres, deux « type berger », (mais ils sont réservés) et pour les autres, certains ont des petites pattes, d’autres des grandes, des museaux longs, des museaux ronds, des pelages noirs, d’autres fauves, des poils ras et un seul, tout cotonneux… avec des grosses pattes et un air attendrissant.
    Le choix est vite fait.
    En rentrant sur Lyon, toute la famille cherche un nom à ce nouveau compagnon.
    Il y a bien eu un Soleil Vert, un Soleil Rouge,  il y a un radieux Soleil Bleu, et pourquoi pas un soleil tout noir, ce sera Hélios !
    Après une nuit calme, il découvre le jardin - son territoire et  fait la connaissance des matous….
    Il n’a aucun a priori sur les félins et du coup est vite rappelé à l’ordre quand il s’empresse de venir s’y frotter : coup de pattes, souffle court, dos rond, poils hérissés.. Il cherche alors vite refuge vers sa nouvelle « manman » d’adoption, je le rassure… Mais du coup, il ne me lache plus… je teste la justesse de l’expression « suivre comme un petit chien »….
    Je décide alors de faire le tour du jardin avec lui, et la joyeuse troupe me suit,  le jeune canin qui a peur de me perdre et marche dans mes pas - dans mes pieds serait plus juste, suivi par les félins curieux qui le surveillent.
    Heureusement que le ridicule ne tue pas parce que franchement la scène est risible !

    C’est lundi, je vous souhaite une belle semaine, baignée par le soleil, qu’importe sa couleur, qu’importe le flacon, pourvu….

  • "A toute bombe..."

    IMG_2197 xxx.jpg

     

    "Devenir soi nécessite
    un détour par les autres"
    Albert Jacquart

     

    Une petite pensée pour Olivier, amateur de belles phrases, amateur de belles choses.... :-)

    C'est la rentrée et tout repart sur les chapeaux de roues... pas trop le temps de lire, d'écrire... ça ira mieux demain !

  • Alors recommençons...

    IMG_2221 barque xxx.jpg"Il faut secouer la vie, autrement elle nous ronge"
    Stendhal


    Une petite pensée à l'ami Sol...
    parce que cela fait longtemps...

     

     

    Voilà, c’est fini, le soleil (qui colore la peau), la plage (superbe le matin, surchargée l’après-midi, agréable le soir), le sable fin (brûlant à midi, plaisant quand il est frais), les coquillages (surtout les saintes-lucies que tout le monde cherche), la mer à 26 degrés…

    Les journées où l’on fait ce que l’on veut, pas de contrainte d’heures… Un autre lieu, un autre rythme, d’autres gens…

     

    Et puis il faut tout ranger,  faire un grand ménage, remettre laisses et colliers aux chats et reprendre la voiture pour 4 heures de route.

     

    Arriver à la maison, plus de comité d’accueil, Jenny n’est plus !  

    Constater que le jardin a souffert, mais le pied de verveine est beau, l’azalée du Japon a tenu le coup, les pieds de tomates aussi nous gratifiant alors de quantité de fruits colorés et juteux ! Par contre les jeunes pieds de rhubarbe sont secs !

    Trois belles courges semblent nous rappeler que l’automne c’est pour bientôt, tout comme le cerisier qui perd ses feuilles.

    Alors on défait les valises, on trie les photos, on prépare les albums, on fait la lessive, on retrouve un peu de sable dans certains sacs, on repense aux bons moments passés là-bas.

    Mais nous n’y sommes plus.


    Un des fistons sort la liste des fournitures d’école. Il va falloir acheter ce qui manque, réapprovisionner le réfrigérateur, retrouver ses marques, reprendre ses petites habitudes..

    Certaines sont tout de même bien plaisantes…

    Vous retrouver me fait plaisir.


    Comment allez-vous ?

    Parlez-moi de vous, de vos vacances, de vos lectures.

    A bientôt.

  • "La mer c'est dégueulasse les poissons baisent dedans "

    serre 6887.JPG"Nous appelerons émotion
    une chute brusque de la concience
    dans le magique"
    J-Paul Sartre

     

     Serre du Parc de la Tête d'Or -  Lyon
    (cliquable)

     petite pensée pour L'Arpenteur d'Etoiles..
    parce que Lyon ;-)

    Je pars quelques jours. Au programme : bain de foule, bain de soleil, bain de mer (…) Repas de famille, apéros, soirées interminables à refaire le monde, parties de pêche, parties de belote, lecture, philo (les conf. de Michel Onfray sont actuellement diffusées sur France Culture)… Certainement un peu de bricolage, parce que le farniente, je ne sais pas trop faire…

    Pendant mon absence H et L pouponneront. A mon retour, je ferai connaissance de ces deux petites filles qui n’auront que quelques jours, je m’émerveillerai, comme chaque fois, de la beauté de la Vie…
    Il me faudra préparer la rentrée. Reprise du boulot et des cours des enfants pendant que l’Homme partira en déplacement (USA, Allemagne) sans sa petite femme qui préfère la campagne (tintintin !)…
    Soleil Bleu me fait rêver, ancrerons-nous ce rêve dans la réalité ?
    J’aurai beaucoup de plaisir à revenir en ces lieux, lire vos commentaires, et faire quelques nouveaux articles. Visiter vos petits chez vous et laisser quelques mots…
    Je serai heureuse de retrouver la famille, les amis, les voisins, les copains que je n’aurai pas vus pendant les vacances.
    J’adopterai certainement, de nouveau, un digne représentant de la race canine (ils le sont tous.. dignes !).
    Que de bons moments en perspective…
    Pas de perte, de fin, de douleur, elles surprennent et font assez de mal, s’il faut encore anticiper… je m’abstiendrai, donc je n’attends rien de ce genre - comme si cela pouvait suffire pour conjurer le mauvais sort ! ,-)
    Je ne sais pas trop si j’aurai l’occasion de venir vous faire un petit coucou pendant cette 15ène mais il est évident que je penserai à vous, à vous tous !
    Je vous embrasse.

  • Pas de paradis pour les chiennes !

    Jenny 9.jpg"Le premier homme qui est mort a du être drôlement surpris"
     Georges Wolinski

     

     

     

    Jenny ma chienne, après 14 ans de bons et loyaux services a rendu l’âme.

     

    Nous avions justement pensé qu’à la rentrée, il nous faudrait envisager de la faire piquer. C’était une « vieille fifille »  qui donnait des signes de veillesse et de faiblesse. Pas de souffrance, mais une fatigue et une lassitude évidentes.

    Nous a t-elle entendu ?

    En tout cas, elle a préféré se coucher dans un coin de son jardin, sur l’herbe fraîche, à l’ombre, pour ne plus se relever.

     

    Je me souviens avoir vu une émission sur les soins palliatifs, la personne qui faisait cet accompagnement pensait que certains choisissaient le moment de mourir.

    Avons-nous la possibilité d’influencer le moment d’arriver ou de partir ?

    Et puis je songe à cette conversation avec N. Qui sure d’elle,  justifiait  ses croyances en me disant : « tu es d’accord, nous avons une âme. Quand tu meurs, il faut bien qu’elle aille quelque part, c’est donc bien qu’il y a une autre vie ! »

    CQFD, elle m’avait scotchée ! Pour elle, c’était une telle évidence, aucune remise en question possible.

    Jenny n’est plus nulle part. Si, elle est dans les souvenirs de la famille. Maintenant elle nourrit vers et micro-organismes. C’est le cycle de la vie. J’aimerais qu’il en soit ainsi pour moi. J'ai pourtant fait le choix de l’incinération, je déteste tellement les cimetières, et le pot de chrysanthème pour la Toussaint me répugne. Je veux vivre par les mots et les souvenirs de ceux qui m’aimaient, pas par une plaque de marbre dans un parc de tombes.

     

    Jenny était une brave chienne, elle a partagé ma vie pendant 14 ans, je pense qu'elle a été heureuse...

  • Qui vient manger, ce soir ?

    table blog.jpg"Poden cortar todas las flores.
    Pero jamas detendran la primavera"

    Pablo Néruda.

    "Ils (nos ennemis) peuvent couper toutes les fleurs.
    Mais Jamais ils ne seront les maîtres du printemps
    "

     

    Week-end bien plaisant. En famille, entre amis, barbecues successsifs mais différents à chaque fois. Jolies tables, Salade, tomates,  petites pommes de terre, courgettes, haricots, petits pois... cultivés avec amour par des jardiniers, cuisinés avec tendresse par les maitresses de maison. ... et dévorés avec gourmandise par l'invitée... ;-)

    Encore de belles déclinaisons du Bonheur !

    J'espère qu'il en a été de même pour vous.

    Je vous embrasse.

  • Je l'ai eu !

    2 ny 0.jpgpour Jack...
    pour les petits airs de
    Willy The Cat,
    en espérant que ce dernier  retrouvera vite
    son foyer où il manque terriblement.
    .

     

     « La liberté n'est qu'un vain fantôme, quand une classe d'hommes peut affamer l'autre impunément. L'égalité n'est qu'un fantôme, quand le riche, par le monopole, exerce le droit de vie et de mort de son semblable. La république n'est qu'un vain fantôme, quand la contre-révolution s'opère de jour en jour par le prix des denrées auquel les trois quarts des citoyens ne peuvent atteindre sans verser des larmes. »

    Prêtre Jacques Roux surnommé "le curé rouge" 1752-1794

  • Les vacances, c'est le pied...

    hérisson kris de log 874.jpg"On ne voit que ce qu'on regarde"
    Maurice Merleau-Ponty

     

     

    et quand on ne regarde pas où on met les pieds...;-)

     

     

    une petite pensée pour le Petit Poucet Rêveur....

  • Au fil de l'eau...

    "canal du midi 786 kris de blog.jpgQuand on s'promène au bord de l'eau,
    Comm' tout est beau...
    Quel renouveau ...
    ...
    Chagrins et peines
    De la semaine,
    Tout est noyé dans le bleu, dans le vert ...
    Un seul dimanche au bord de l'eau,
    Aux trémolos
    Des p'tits oiseaux,
    Suffit pour que tous les jours semblent beaux
    Quand on s'promène au bord de l'eau."


    Julien Duvivier

    Pour Lavikiva,
    je suis certaine que ce paysage t'aurait inspirée...

    Le Canal du Midi, oeuvre de Pierre-Paul Riquet (1609-1680)

  • C'est l'été...

    gambettes .jpg

     

     

    "On dit que j'ai de belles gambettes...
    C'est vrai" !!! ;-)

    Mistinguett

  • Elle court, elle court...

    b 118 x.jpg

    b14 x.jpg

     "Moi ?
    C'est une image que je poursuis,
    rien de plus."

    Gérard de Nerval

     

     

     Pour Zézette avec plein de Biz !!!

     

    bcoqx 1.jpg

     

    Gribouille et des coquelicots de soie (Kenzo)
    souvenirs d'une agréable journée  passée avec
    son Homme,
    Isa et Jean-Jacques....

     

     


    Mais elle est où ?

    Elle est passée par ici.

    Elle a laissé quelques photos et puis elle a couru après le chat pour sauver le moineau, elle a dégusté quelques framboises de son jardin, elle a profité du soleil, elle a souri en regardant Gribouille et Atome jouer, elle a aimé les soirées passées avec ceux qu’elle aime. Elle a déambulé dans le Fort de Bron, attentive, en écoutant l’Odyssée, nouveau spectacle d’André Fornier, elle a apprécié le concert rock d’un petit groupe lyonnais On/off. Elle a envie de bouger, de profiter de la vie, du beau temps. Elle ne tient pas en place. Ce week-end elle va découvrir l’Ile des Embiez, elle viendra certainement en parler. Elle pense à vous mais sa plume est sèche…. Elle lit aussi allongée sur un bain de soleil dans son jardin.

    Elle repassera par là. Bientôt.
     

  • Rencontre d'un emplumé...

    gribouille et atome repas .jpg

    "Rendre l'âme... D'accord, mais à qui ?"

    Coluche

    La maison est agréable !

    Le canapé est très confortable, la nourriture est atome et corbeau 3.jpgbonne. J'ai bien choisi !

    Les humains sont sympas, du coup, je ronronne souvent.

    J'ai fait la connaissance du maître des lieux : Gribouille. Il avait peur de moi au début, maintenant il me cherche et nous jouons ensemble !

    Hier j'ai découvert une bestiole étrange !

    C'est décidé, je reste ! Ne vous inquiétez pas pour moi ! ;-)

  • Tout passe avec le temps…

    0chaton découp .jpg

     "L'avenir nous tourmente,

    le passé nous retient,
    c'est pour ça que le présent nous échappe."

    Gustave Flaubert

     

     

     

    On aimerait que certains sentiments ne palissent pas, que certaines blessures restent vives, que les souvenirs ne s’atténuent pas. Ne pas s’habituer à certains manques, ne pas accepter certaines absences. ne pas trahir ce qui ne sera plus.

    Sans vouloir jouer la masochiste, je pensais tout à l’heure que l’homme avait cela de terrible, cette faculté d'oublier, cette capacité d'abandonner…

    Un peu comme la chatte à qui on prend les chatons pour les noyer et qui revient ronronner sur les genoux du maître/bourreau, l’instant d’après…

    Je comprends bien cette nécessité, il nous faut avancer, recommencer. Ne pas arriver à faire un deuil est pathologique, mais tout de même ….

     

    Voilà c’était la petite pensée du jour…

     

    Bon week-end à vous ! 

  • La famille s'agrandit (bis)

    0Photo 391 decoup .jpg

    0Photo 35 ds pied de table decoup.jpg

     

    0Photo 38 patte tendue découp.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    "Je n’aime pas ceux qui savent, j’aime ceux qui aiment"
    C. Bobin

    Boule de poils pleurait dans la rue....

    Petit chaton est passé dans le jardin...

    Il n'a pas encore de nom mais il ronronne déjà en me regardant taper sur mon clavier...

    Tout est si simple parfois...  ;-)