UA-72474343-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Société, société, tu m'auras pas !"

Maslow, pyramide des besoinsA l'heure de l'acte 10 du mouvement des gilets jaunes et à la marche contre l'avortement... à Mister Trump qui se moque du réchauffement de la planète parce qu'il fait froid actuellement aux USA...

Bref, 2019 part sur les chapeaux de roue... dans la joie, la bonne humeur, le respect de l'autre et de notre Planète !!

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !!!  (Tiens bon Renaud !!!)

Quelques pensées à méditer... 

La pyramide de MASLOW  (ou pyramide des besoins) : établie par le sociologue du même nom hiérarchise dans l'ordre suivant 5 types de besoins : ... Selon Maslow, ces besoins sont hiérarchisés, cela signifie qu'un besoin de niveau inférieur doit normalement être comblé avant que celui du niveau supérieur prenne de l'importance.

Peter KAHN et Anne-Caroline PREVOT : Amnésie environnementale générationnelle : il est difficile de comprendre que la biodiversité s'effondre parce qu'elle semble ne pas bouger tant que ça à l'échelle d'un cadre de référence individuel, une génération. 

Elisabeth KUBLER-ROSS : nous expérimentons une sorte de deuil avec la crise écologique comprenant les phases de déni, colère, marchandage, dépression-abattement puis acceptation. Nous sommes encore beaucoup dans le déni, le problème est tellement énorme que l'information est occultée. 

Sylvie GRANON : Pour qu'un individu soit encouragé à changer ses comportements il faut de la cohésion sociale, une dynamique par effet de groupe. Les valeurs défendues collectivement ne sont intégrées par le cerveau social que si l'individu se sent partie prenante de la société. Ostracisé, rejeté, il ne les respecte plus. 

"Toute vérité franchit 3 étapes : d'abord elle est rididulisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est enfin considérée comme ayant toujours été une évidence." SHOPENHAUER

Commentaires

  • Extrait : " Sylvie GRANON : Pour qu'un individu soit encouragé à changer ses comportements il faut de la cohésion sociale, une dynamique par effet de groupe. Les valeurs défendues collectivement ne sont intégrées par le cerveau social que si l'individu se sent partie prenante de la société. Ostracisé, rejeté, il ne les respecte plus. "

    , je ne connais pas Sylvie GRANON mais après avoir lu cet extrait je vais de ce pas ( ou plutôt main ) m'enquérir du pourquoi de son ' inculture ' sur ce qui détermine un individu et de sa mage de manœuvre pour sortir du déterminisme dans lequel - son âme piégée* - !...

    * et là un zippo* ne fait point l'affaire ..

  • Je reviens de ce ' mauvais ' pas : voilà ou voici encore - une des neurosciences - qui englue la simplicité dans la complexifiée de leur néocortex embrumé !...

  • Lors des attentats contre CHARLIE je n'ai pas dit " Je suis CHARLIE " toutefois en ce qui concerne la société je dit " Je suis La Société " !...

    Et malgré les coups que m'a donné cette dernière : je continue le combat !...

    Jean-Pierre Zéni dit le Doc.

Écrire un commentaire

Optionnel